le meilleur de mayer

Ses yeux ronds et sa fraîcheur d’esprit donneraient envie à un lanceur de marteau de se mettre à la course de fond. Kevin Mayer est un fervent défenseur de son sport, le décathlon, cette succession d’épreuves qui martyrisent votre corps jusqu’à la limite de l’acceptable. Il faut donc avoir la foi et les mots pour transmettre ce virus, et là est la force de ce champion, qui dans « Mes 10 commandements », évoque son parcours et l’enthousiasme qui l’anime pour progresser dans la pratique de sa discipline. Dans cette autobiographie jamais barbante, le recordman du monde livre des réflexions de vie qui nous amènent à mieux connaître cet enfant timide devenu terreur des pistes, mais qui nous poussent également à devenir la meilleure version de nous-même. On comprend que son abnégation, son humilité, sa curiosité en ont fait l’homme et le sportif respectés d’aujourd’hui. On aurait bien alors un onzième commandement à vous partager : ruez-vous sur ce bouquin pour découvrir la face cachée d’un athlète inspirant.

Mes dix commandements, Kevin Mayer, Editions Solar-L’Equipe, 18,90 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s