La taille, ça compte !

On a beau dire que le basket-ball n’est pas qu’une question de centimètres, lorsqu’on voit arriver un bouquin aussi consistant que celui du collectif #Trashtalk, on a des étoiles plein les yeux. Les yeux de celui qui a été bercé par les arabesques de Michael Jordan, la voix de George Eddy et les clowneries de Charles Barkley. C’est donc logiquement que l’on s’est intéressé, avec les moyens du bord, à la genèse de ce sport, son évolution, ses figures marquantes. L’armada de Trashtalk a décidé de vous mâcher ce travail de recherche avec un ouvrage exceptionnel qui retrace 130 années d’histoire avec moult anecdotes, révélations et photos d’exception. On adore le ton corrosif, sans filtre, et la passion qui transpire de leurs propos, façonnant l’ADN de Trashtalk sur le WEB qu’ils écrasent façon Shaquille O’Neal avec des milliers de fans sur les réseaux sociaux. Cette réputation n’est pas usurpée lorsqu’on parcourt ce beau bébé de 2,2 kilos et presque 300 pages d’amour pour la balle orange. 

Le plus grand livre de basketball de tous les temps – Trashtalk – Marabout Editions – 288 pages – 35 euros.

PSG, 50 ans je t’aime…

…Et on en lirait des tonneaux ! On ne sait pas si Paris est une ville de foot, comme refuse de le reconnaître son directeur sportif Leonardo. Mais on assume bien volontiers que le Paris Saint-Germain est un sacré club ! Et si vous n’êtes pas convaincus, ruez vous sur le « livre officiel des 50 ans du club », sorti aux éditions Solar, qui, comme son nom l’indique, retrace les cinq décennies d’existence de cette institution. Pour s’échapper des schémas classiques, l’éditeur a fait confiance à un collectif d’auteurs passionnés qui ont fouillé dans leurs souvenirs personnels pour ressortir le best-of du PSG. L’amour du maillot, dans les meilleurs comme les pires moments, transpire tout au long des cinquantes thématiques de cet ouvrage, amené à devenir culte pour tous les supporters parisiens. Dirigeants, entraîneurs, joueurs, aucune des figures phares du club n’a été oublié dans ces pages riches en anecdotes grâce au travail de mémoire des fines gâchettes de ce bouquin. De quoi fermer le clapet de Leonardo et Zlatan, quelque peu médisents sur le passé du PSG.

Paris Saint-Germain, le livre officiel des 50 ans du club – Solar Editions – 536 pages – 24,90 euros.

Des mots et des maux

On savait que le cyclisme se prêtait au genre littéraire, et ces deux bouquins, sortis simultanément chez Solar Editions, ne vont pas barrer la route à ce postulat. « En chasse-patate » et « A l’insu de mon plein gré » sont deux mines d’or, truffées d’humour, pour ceux qui sont tombés dans la marmite de la petite reine. Le premier est une ode aux expressions cyclistes, utilisées à plus ou moins bon escient par les spécialistes et commentateurs. Cette édition a été enrichie de nouvelles locutions (on passe de 65 à 100), avec à chaque fois son explication de texte et son trait d’esprit. Une petite sucrerie à se mettre sous la dent pour éviter les fringales pendant le confinement ! « A l’insu de mon plein gré » recense quant à lui toutes les plus belles excuses sorties par les tricheurs pour justifier leur contrôle positif. On prend donc place dans la machine à remonter le temps pour retrouver quelques uns de nos plus beaux mythos, qui rivalisaient d’imagination pour nous sortir des bobards plus gros que leurs mollets. C’est malin, jamais moraliste et servi par un style plein d’ironie et de légèreté. Pas de quoi en rajouter des couches pour vous ruer dessus, nos héros malgré eux s’en chargeant à notre place. 

En chasse patate, petit lexique impertinent du cyclisme en 100 expressions, Erwann Mingam, Editions Solar, 12.90 euros

A l’insu de mon plein gré, les plus belles excuses de dopage, de Christophe Duchiron et Manuel Tissier, Editions Solar, 12,90 euros.

Bienvenue dans les etoiles

Alors que la saison cycliste passe bientôt sous la flamme rouge, il est déjà de bon goût de jeter un coup d’oeil dans le rétro. Et de se plonger dans les bouquins sur nos héros du passé, ceux dont le panache, la combativité et l’abnégation nous ont fait lever de nos fauteuils, et même parfois dresser sur nos pédales. « Légendes cyclistes », sorti chez Solar Editions, est une mine d’or pour tous ceux qui souhaiteraient (re)découvrir nos forçats de la route sous un angle original et avec un oeil nouveau. Cet oeil, c’est celui de Greg Podevin, référence dans le domaine de l’illustration sportive et maître de l’iconographie. Avec lui, les Hinault, Bartoli, Poulidor, Ocana n’auront plus aucun secret pour vous, et sa patte vintage donne un aspect épique aux athlètes d’aujourd’hui, dont le palmarès reste encore à noircir, comme Alaphilippe, Bernal ou Van Der Poel. Les champions sont triés selon leur classe et leur pedigree, et ont tous quelque chose à nous raconter. De quoi bercer dans la nostalgie et ressortir son maillot orange Molteni.

Légendes cyclistes, by Greg, Editions Solar, 136 pages, 16.90 euros