Le péril jaune

Pendant trois semaines en juillet, les yeux de millions de spectateurs seront rivés vers ce maillot jaune qui fait tant rêver. Un emblème du Tour de France et l’objet de tous les désirs pour le peloton. Un tremplin pour certains coureurs, un fardeau pour d’autres. C’est à travers cette quête intérieure que plusieurs champions, tous ornés de cette tunique, ont accepté de raconter leur vision de la Grande Boucle dans « Secrets de maillots jaunes », sorti aux éditions Hugo Sport. Des confidences sans concession des héros du Tour (Contador, Merckx, Thèvenet, Virenque,…) qui lèvent bien des lièvres sur les coulisses de la plus grande course cycliste du monde. Avec eux, on part à la chasse aux souvenirs, on pédale à leurs côtés dans les moments les plus inoubliables de leur carrière, on se met dans leur roue pour écouter les coups bas, tricheries, amitiés, qu’ils ont bien voulu révéler. Car « le maillot jaune est tissé d’exploits et de petites intrigues, de gloire et de misère. » Un joli tour de force.

Secrets de maillots jaunes – Sous la direction de Pierre Carrey et Luca Endrizzi – Hugo Sport – DIsponible en librairie – 17,50 euros.

Publicités

Devoir de mémoire

Il y a bien trois choses intouchables en France : les grèves, Omar Sy et France 98. Tout le monde se souvient du lieu exact où il se trouvait le 12 juillet de cette année, à la minute où Emmanuel Petit enterrait définitivement les Brésiliens et portait les Bleus sur le toit du monde. Une douce nostalgie qui vire à l’overdose au moment où l’on fête le vingtième anniversaire de cette épopée magnifique. Livres, documentaires, entretiens, les hommages pullulent sur les écrans comme dans les kiosques mais aucun n’arrive à la cheville de l’ouvrage « L’histoire d’une équipe » aux éditions Amphora. Son auteur, Alexandre Fievée, a pris le parti de retracer cette aventure par le prisme médiatique. Un angle original qui permet de se rappeler ô combien cette sélection avait été décriée, conspuée par l’opinion publique et les journalistes avant de rentrer dans la mémoire collective. Les témoignages d’acteurs de l’époque (Christian Jeanpierre, Gérard Ejnes, Pierre Arditi) et les archives insolites (déclarations, articles de presse) apportent une vraie plus-value. Ce qui en fait une lecture fédératrice et inoubliable. Comme le sujet du bouquin.

L’histoire d’une équipe, seule contre tous ! – Alexandre Fievée – Editions Amphora – Disponible le 12 juin – 19,95 euros.

Addict à Liza

Lizarazu, c’est le mec avec qui tu aimerais refaire le monde, sur les plages de la côte basque, près d’un feu. Sauf qu’avant de tailler le bout de gras avec ce bon vivant, il aurait fallu escamoter des cols, braver des vagues ou subir des clés de bras en sa charmante compagnie. Tout se mérite ! Car le bonhomme est addict au sport, limite « bigorexique », comme il explique dans sa biographie « Mes prolongations », sortie aux éditions Seuil. Le champion du monde 98 est loin d’avoir renoncé à sa dépendance pour l’activité physique, même s’il a raccroché les crampons depuis quelques années. Tout au long de cet ouvrage, il nous fait partager ses passions (sport, voyage), ses combats et son enthousiasme pour sa terre natale. Un regard aussi affuté que lorsqu’il est sur les plateaux TV et radio, où il distille sa bonne humeur et son expertise sur le football, son évolution et son attachement au maillot tricolore. « Liza », le « footballiste », quelque part entre footballeur et journaliste, est d’autant plus lucide qu’il brosse un portrait pluôt juste de sa carrière, de ses jeunes années girondines à sa proximité avec les stars de l’équipe de France. Tout jeune champion ferait bien de prendre exemple sur ce modèle de professionnalisme, dingue de sport pour le meilleur.

Mes prolongations – Bixente Lizarazu – Editions Seuil – Disponible en librairie – 19 euros

Le trail avec un grand T

Chaque sport a besoin de son ouvrage référence. De ceux qui inspirent, passionnent, motivent ses disciples à travers les petites histoires de leurs aînés. Le trail vient de trouver son maître : « la folle histoire du trail », écrit par Jean-Philippe Lefief, un vrai ultrafondu. Ce fou furieux nous balade dans son histoire, celle de ses courses, de ses échecs, de ses déboires avec un style enlevé et plein d’humour. Une ôde à cette discipline, à ces pionniers qui couraient cent-cinquante bornes sans le matériel d’aujourd’hui. Un vrai saut dans le passé à une époque pas si lointaine où le trail n’était pas un sport de masse mais une course de survie. Il y a de la réflexion et un regard intéressant sur l’évolution de la course pleine nature, aujourd’hui en pleine explosion. Mais également une galerie de portraits plus incroyables les uns que les autres. Prenez place sur la banquette arrière et laissez-vous guider !

La folle histoire du trail – Jean-Philippe Lefief – Editions Paulsen – Disponible en librairie – 25 euros.