En(dure) à cuire

S’il ne devait en rester qu’un, ça serait lui. Alex Hutchinson, le plus endurant de tous ou alors le plus passionné par cette notion. Toutes ses connaissances, accumulées depuis des années par sa pratique sportive et des échanges avec d’autres experts, sont compilées dans un ouvrage très complet, sobrement nommé « Endurance », et traduit aux éditions Amphora. Il y aborde en particulier les facteurs limitant la performance tels que la douleur, les muscles, l’oxygène, la chaleur, la soif, l’alimentation… et surtout l’aspect mental. Et il répond à toutes les questions que tout coureur à pied se pose sans pour autant se vanter de détenir la science infuse. Lui aussi est à la recherche permanente de la vérité et souhaite, par l’intermédiaire de ce livre, identifier des axes de progrès et casser des idées reçues. Son sens critique et sa délicieuse plume viennent ainsi se glisser entre les points de vues contradictoires qui opposent athlètes et scientifiques. Cela en fait un incontournable pour quiconque s’intéresse à la notion de performance et d’exploits sportifs d’exception.

 

Endurance : L’esprit, le corps, et les exceptionnels limites extensibles de la performance humaine – Alex Hutchinson – Editions Amphora – 352 pages – 24,95 euros.

Publicités

Jeux de mains, jeux de Maylin

Allergiques à la petite balle jaune, c’est l’homme qui pourrait vous faire passer de l’autre côté du filet. Vrai trublion des cabines, Benoît Maylin fracasse les codes du commentaire de tennis comme Rafael Nadal martyrise ses adversaire du fond de court sur la terre battue. A la fois pertinent et facétieux, le consultant d’Eurosport/Yahoo met toute sa verve au service de sa passion depuis des dizaines d’années. Sans trop de vilaines fautes. Son dernier ouvrage « Benoît Maylin monte au filet », sorti aux éditions Amphora, est un pur passing-shot de délice qui épouse les lignes du non-consensuel. Il y délivre sa vision du tennis à travers plusieurs chroniques tout aussi impertinentes que corrosives. Un livre inspiré qui fait le tour du monde de l’actualité avec expertise mais sans se prendre au sérieux. On y retrouve la patte de Maylin, tous ces personnages créés à l’époque de ses passages remarqués sur l’Equipe TV avec le Cannibale de Bâle ou le tétard des Baléares. Un vrai plaisir de lecture qui se savoure comme un revers slicé de Federer.

Benoît Maylin monte au filet – Benoît Maylin – Editions Amphora – 224 pages – 27,50 euros.

Le goût de l’aventure

On ne vous fait pas l’affront de vous présenter Strava. Bon, pour les trois du fond dont les aventures extrêmes se résument à s’enfiler à la chaîne les épisodes de Game Of Thrones, Strava est LA plateforme incontournable pour préparer, suivre et partager ses séances de sport d’endurance. Une application ouverte à tous qui fonctionne comme un réseau social et qui compte près de 40 millions d’utilisateurs actifs. Parmi ces derniers, une majorité de « vélo-addicts », amateurs ou professionnels, qui dévoilent leurs circuits préférés via cet outil. C’est pourquoi Claude Droussent et Solar Editions ont décidé de sélectionner 250 somptueux tracés sur les routes de France dans « L’Atlas vélo augmenté par Strava« . L’occasion d’aller rouler sur les itinéraires choisis avec grand soin par l’auteur avec toutes les informations essentielles sur chaque fiche (ville de départ, cartographie, bons plans pour se restaurer, segments clés et, bien sûr, le lien pour retrouver l’activité directement sur Strava. La mise en page est léchée, l’envie de sillonner la France à bicyclette très forte. De quoi donner envie de pédaler des heures et des heures.

L’atlas vélo augmenté par Strava – Claude Droussent – Solar Editions – 240 pages – 24,90 euros.

Maillot noir

Une échappée suffocante avant le prochain Tour de France. En attendant de connaître le nom du futur vainqueur (Froome ou pas Froome ?), Hugo Sport entretient le suspense en sortant un roman policier dans l’univers du vélo, « La Dernière étape » d’Alfred Azkabade. L’histoire ? Celle d’Hugo Taquelin, jeune journaliste dépassionné par les codes de cette discipline, et contraint de résoudre une enquête sur la mort étrange du patron de la Grande Boucle. L’occasion pour lui, et donc pour nous, de se fondre dans les coulisses de l’événement et de découvrir la face cachée du Tour, son organisation dantesque et ses coulisses pas toujours avouables. Etape par étape, notre reporter va s’approcher de la vérité, récoltant des indices précieux comme le porteur du maillot jaune le ferait avant le bouquet final à Paris. On partira donc en chasse-patate avec ce « polar » avant le mois de juillet et le traditionnel défilé de la caravane et des coureurs…que vous ne verrez plus de la même manière.

La dernière étape – Alfred Azkabade – Hugo Poche – Disponible le 6 juin – 7,60 euros