La taille, ça compte !

On a beau dire que le basket-ball n’est pas qu’une question de centimètres, lorsqu’on voit arriver un bouquin aussi consistant que celui du collectif #Trashtalk, on a des étoiles plein les yeux. Les yeux de celui qui a été bercé par les arabesques de Michael Jordan, la voix de George Eddy et les clowneries de Charles Barkley. C’est donc logiquement que l’on s’est intéressé, avec les moyens du bord, à la genèse de ce sport, son évolution, ses figures marquantes. L’armada de Trashtalk a décidé de vous mâcher ce travail de recherche avec un ouvrage exceptionnel qui retrace 130 années d’histoire avec moult anecdotes, révélations et photos d’exception. On adore le ton corrosif, sans filtre, et la passion qui transpire de leurs propos, façonnant l’ADN de Trashtalk sur le WEB qu’ils écrasent façon Shaquille O’Neal avec des milliers de fans sur les réseaux sociaux. Cette réputation n’est pas usurpée lorsqu’on parcourt ce beau bébé de 2,2 kilos et presque 300 pages d’amour pour la balle orange. 

Le plus grand livre de basketball de tous les temps – Trashtalk – Marabout Editions – 288 pages – 35 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s