Billie the Queen

La saison sur terre battue revêt ses plus beaux habits, les balles jaunes se recouvrent d’ocre et Roland Garros attend ses premiers spectateurs. Bref, tout le monde a hâte d’assister aux premiers échanges Porte d’Auteuil et de voir qui succédera à la surprenante Barbora Krejcikova chez les dames. Avec la retraite d’Ashleigh Barty, aucune joueuse se dégage du lot, loin de l’époque où Billy Jean King dominait le tennis de la tête et des épaules. Cette grande dame fait l’objet d’un ouvrage, sorti chez Talent Éditions, qui retrace son incroyable carrière (129 titres en simple dont 12 du Grand Chelem). Mais il serait réducteur de résumer BJK à son seul palmarès XXL car la Californienne a également œuvré pour sa discipline hors des courts. Comment son militantisme a-t-il payé ? Pourquoi a-t-elle changé le sport féminin ? Barack Obama a-t-il fait du zèle en lui remettant la médaille présidentielle de la liberté ? Autant de questions qui n’auront plus aucun secret après avoir balayé les pages du fond de court.

Billie Jean King, autobiographie d’une icône – Talent Sport – 528 pages – 21,90 euros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s