Capitaine craché

Soigner sa sortie n’est jamais facile, et pourtant Guilhem Guirado l’a fait. Le talonneur au mythique bandeau a tiré le rideau sur une somptueuse carrière avec un Bouclier de Brennus décroché en juin dernier avec Montpellier. Un titre fêté avec allégresse par l’ancien capitaine du XV de France, à qui l’on a longtemps collé cette étiquette injuste de « beau perdant ». La faute à ce fichu brassard qu’il a arboré durant la plus sinistre période des Bleus (38% de victoires seulement et des raclées mémorables). Tomber, se relever, toujours, le titre de son autobiographie, résume donc bien le parcours et la résilience de ce guerrier qui ne s’est jamais écarté de la mêlée. Si le Catalan a voulu écrire ce livre pour laisser une trace à ses enfants, il offre aussi une belle leçon de vie à tous ceux qui ont, un moment, ressenti l’envie de baisser les bras. Les siens ont été suffisamment costauds pour encaisser sans broncher les difficultés rencontrées sur son passage.

Tomber, se relever, toujours – Guilhem Guirado – Solar Éditions – 320 pages – 19,90 euros

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s