Jimmy Nielsen parle de son addiction aux jeux d’argent dans son nouveau livre

Le All-Star et gardien de l’année passée en MLS, Jimmy Nielsen a révélé sa dépendance aux jeux d’argent dans une autobiographie touchante sortie cette semaine.

le "gambling" a bien failli détruite Nielsen, mais il en est ressorti bien plus fort
le « gambling » a bien failli détruire Nielsen, mais il en est ressorti bien plus fort (photo John Sleezer)

 » Welcome to the Blue Hell Heaven ». C’est le titre de l’ouvrage que le gardien de Kansas City a co-écrit avec Paolo Bandini, un écrivain basé à St. Louis qui a passé six ans dans la rédaction du journal anglais, The Guardian. Nielsen explique: « J’ai écrit une première autobiographie il y six ans au Danemark, c’était quelques temps après la guérison de mon addiction à cette saloperie (les jeux d’argent). Je suis arrivé alors en Amérique, et quand les gens d’ici ont appris à me connaitre, quelques journalistes ont demandé la traduction du livre en anglais. »

Il n’était pas très motivé à l’idée de révéler son secret à des personnes qui lui ont fait confiance et qui ont sponsorisé son visa. Mais avec l’insistance des gens, il s’est laissé convaincre à publier son histoire aux Etats-Unis. Mais seulement à condition d’en écrire une autre, adaptée pour ce public. Le résultat donne un ouvrage de 240 pages qui raconte son ascension jusqu’à son arrivée dans le Missouri avec sa famille et son chien, pour lequel il a du débourser 3 000 dollars pour le faire venir du Danemark. Bien sûr, cette somme est dérisoire en comparaison des montants que « Casino Jimmy » avait l’habitude de dépenser dans les paris. Ces anecdotes sont loin d’être flatteuses pour le natif d’Aalborg, mais ont le mérite d’être effroyablement honnêtes.

« Je suis tiré d’affaire »

« Quand j’ai lu le livre, j’avais l’impression de lire le récit d’une autre personne que moi », avoue le gardien de 35 ans. « Je ne me reconnaissais pas, parce que cela fait huit ans que j’ai quitté cet enfer. C’est très étrange de se replonger là dedans. Ce n’est pas dur, juste étrange ». Toujours est-il que Nielsen- qui a avoué que sa relation avec Bandini avait permis l’exhumation de quelques douloureux moments- pense que son histoire pourra aider d’autres personnes touchées par ce même syndrome qui a failli le détruire.

« Je suis tiré d’affaire maintenant et j’espère que je pourrais réconforter tous ces gens qui ont besoin d’aide à travers ce livre ». Nielsen, que ses partenaires surnomment le « white puma », est devenu une idole à Kansas City pour son charisme, sa sympathie et son altruisme. Son histoire ne risque pas de ternir sa popularité, bien au contraire. Son histoire le rend encore plus humain. Il est l’un, si ce n’est le meilleur gardien de MLS ces quatre dernières saisons avec moins d’un but encaissé par match. Son coach est élogieux: « Il a été une remarquable recrue à notre organisation pour plusieurs raisons et pas seulement sportives, nous sommes très chanceux de l’avoir ». Son président à Kansas City a signé la préface de son livre, une preuve de plus que le gardien peroxydé a beaucoup de monde dans sa poche.

« Welcome to the Blue Hell Heaven: Don’t Bet Against the Goalkeeper »

9780985631482_p0_v2_s260x420-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s