Top Chef

On peut avoir à peine fêté ses 30 piges, et avoir révolutionné l’histoire de son sport. Tel est le fabuleux destin de Stephen Curry, raconté dans un passionnant ouvrage, sorti aux éditions Marabout. Pourtant, on aurait pas misé notre bracket sur ce gamin chétif de Charlotte lorsqu’il a débarqué dans les sphères de la NBA à Golden State. Huit ans plus tard, le meneur de jeu a offert deux titres de champion à cette franchise maudite, banalisant l’exceptionnel. Leader respecté par ses coéquipiers et chouchou des médias, « Baby Face » est en effet devenu le meilleur shooteur de l’histoire, une impression appuyée par des statistiques incroyables. Alors que le « Harder, better, faster, stronger » prédominait en NBA, Curry a apporté une autre dimension à sa discipline, poussant les autres équipes à revoir leurs schémas de jeu et les gamins d’aujourd’hui à copier son style. Avec plus ou moins de réussite pour l’instant. Tout au long de ces pages, Thomas Berjoan rapporte comment un athlète au physique banal a prouvé qu’il n’y avait pas besoin d’être le plus costaud pour devenir une superstar. Une analyse qui fait « switch » à tous les coups.

La Révolution Stephen Curry – Thomas Berjoan – Editions Marabout – Disponible en librairie – 19,90 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s