Au nom du coach

Entraîneur, le plus beau métier du monde ? Peut-être. En tout cas, il existe autant d’entraîneurs que de façons d’entraîner, chacun proposant une méthode particulière au service de la performance. Un homme, Francis Distinguin, a essayé de faire la synthèse de toutes ces réflexions dans un ouvrage qui pourrait devenir le livre de chevet de beaucoup de techniciens. Car, en s’appuyant sur les témoignages d’une centaine de sportifs illustres, il a dégagé des thématiques passionnantes (posture, attitude, language, management) qui aideront les acteurs du sport à mieux comprendre les leviers de la compétitivité. Plutôt rationnel dans son ensemble, « L’art d’entraîner’ n’hésite pas à convoquer plusieurs artistes issus de la culture musicale ou cinématographique (Mozart, Picasso, Depardieu) autour de la table pour confronter leurs propos avec ceux de sélectionneurs et managers. Un dialogue original et une bulle récréative pour digérer toutes les informations contenues dans ce précieux recueil.

L’art d’entraîner, tant de chemins – Francis Distinguin – Editions Amphora – Disponible en librairie – 29,95 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s