Mourad, jamais en rade

Mourad Boudjellal, c’est un héros de feuilleton à part entière. Pas celui tiré d’une BD, où il a excellé en patron de maison d’édition, mais plutôt celui d’une sitcom avec son lot d’heureux événements et de situations cocasses. La dernière intrigue le plaçait à la présidence de L’OM avant un revirement de situation, dont il explique les contours dans son autobiographie, tout juste sorti chez Solar Éditions. « J’en savais trop » évoque son parcours, ses convictions, ses projets, ceux d’un « saltimbanque atypique », qui par goût du défi, s’est transformé en entrepreneur hors-pair. Le personnage est clivant, et admirateurs comme détracteurs ne changeront pas d’avis après la lecture de ce pamphlet, où il s’attaque aux acteurs du rugby avec la verve qu’on lui connaît. On sent le bonhomme libéré du poids de ses années à la tête du RCT et prêt à repartir au combat, après avoir couché sur papier le bilan de cette folle aventure. La « Grande Gueule » de RMC a bien fait de l’ouvrir!

J’en savais trop – Mourad Boudjellal (avec Arnaud Ramsay) – Solar Editions – 368 pages – 18,90 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s