en avant toute !

Le rap c’était mieux avant, mais qu’en est-il du rugby ? Que reste-t-il de ce sport de voyous pratiqué par des gentlemen ? Sans jamais cracher dans la soupe, Francis Deltéral, ancien joueur de Bègles, nous plonge au coeur de la mêlée dans les années où sa discipline n’avait pas encore les faveurs du monde professionnel. Son ouvrage Rugby, amour et fantaisies, sorti chez Solar, est un agréable retour dans le passé, du temps où l’humanisme et l’intégrité n’étaient pas des vilains mots. Preuve en sont ses cinquante histoires d’hommes, toutes plus truculentes les unes que les autres, et choisies au gré de son parcours, de ses voyages, de ses rencontres. Les fameuses troisièmes mi-temps, au milieu des mythes Walter Spanghero et Jean-Pierre Rives, valent le coup d’être lues à défaut d’être vécues, mais les deux premières ne sont pas non plus à botter en touche. On ne saura jamais si le rugby était mieux avant, mais en tout cas, il avait une sacré gueule (cassée). 

Rugby, amour et fantaisie (50 histoires du monde d’avant) de Francis Deltéral, Solar Editions, 336 pages, 14,90 euros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s