Mourad, jamais en rade

Mourad Boudjellal, c’est un héros de feuilleton à part entière. Pas celui tiré d’une BD, où il a excellé en patron de maison d’édition, mais plutôt celui d’une sitcom avec son lot d’heureux événements et de situations cocasses. La dernière intrigue le plaçait à la présidence de L’OM avant un revirement de situation, dont il explique les contours dans son autobiographie, tout juste sorti chez Solar Éditions. « J’en savais trop » évoque son parcours, ses convictions, ses projets, ceux d’un « saltimbanque atypique », qui par goût du défi, s’est transformé en entrepreneur hors-pair. Le personnage est clivant, et admirateurs comme détracteurs ne changeront pas d’avis après la lecture de ce pamphlet, où il s’attaque aux acteurs du rugby avec la verve qu’on lui connaît. On sent le bonhomme libéré du poids de ses années à la tête du RCT et prêt à repartir au combat, après avoir couché sur papier le bilan de cette folle aventure. La « Grande Gueule » de RMC a bien fait de l’ouvrir!

J’en savais trop – Mourad Boudjellal (avec Arnaud Ramsay) – Solar Editions – 368 pages – 18,90 euros.

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

La vie d’adil

Les apparences sont parfois trompeuses, et ce n’est pas parce qu’Adil Rami effectue aujourd’hui son « autopsie », du nom de son autobiographie parue aux éditions Hugo Sport, qu’il a raccroché les crampons. Le défenseur international, 35 ans, joue à Porto mais fait plutôt l’étalage de son talent dans les médias, où il excelle et affute ses tacles. Un franc-parler qui transpire tout au long de son entretien XXL avec la romancière Géraldine Maillet, lors duquel il revient sur sa carrière atypique, loin des centres de formation et des conventions. Le champion du monde ne cache rien, se montre comme toujours nature-peinture, dévoilant ses forces comme ses failles pour exister dans un milieu où il ne pensait jamais y mettre ses pieds un peu carrés. Ce livre très intime lui a servi de thérapie tout en nous permettant de le voir comme lui ne s’était jamais vu. Car, même lui a découvert certains traits de sa personnalité grâce aux témoignages de ses proches, receuillis par l’auteur. Un bouquin pas comme les autres sur un mec hors des normes.

Autopsie – Adil Rami avec Géraldine Maillet – Hugo Sport – 269 pages – 19,95 euros

La taille, ça compte !

On a beau dire que le basket-ball n’est pas qu’une question de centimètres, lorsqu’on voit arriver un bouquin aussi consistant que celui du collectif #Trashtalk, on a des étoiles plein les yeux. Les yeux de celui qui a été bercé par les arabesques de Michael Jordan, la voix de George Eddy et les clowneries de Charles Barkley. C’est donc logiquement que l’on s’est intéressé, avec les moyens du bord, à la genèse de ce sport, son évolution, ses figures marquantes. L’armada de Trashtalk a décidé de vous mâcher ce travail de recherche avec un ouvrage exceptionnel qui retrace 130 années d’histoire avec moult anecdotes, révélations et photos d’exception. On adore le ton corrosif, sans filtre, et la passion qui transpire de leurs propos, façonnant l’ADN de Trashtalk sur le WEB qu’ils écrasent façon Shaquille O’Neal avec des milliers de fans sur les réseaux sociaux. Cette réputation n’est pas usurpée lorsqu’on parcourt ce beau bébé de 2,2 kilos et presque 300 pages d’amour pour la balle orange. 

Le plus grand livre de basketball de tous les temps – Trashtalk – Marabout Editions – 288 pages – 35 euros.

PSG, 50 ans je t’aime…

…Et on en lirait des tonneaux ! On ne sait pas si Paris est une ville de foot, comme refuse de le reconnaître son directeur sportif Leonardo. Mais on assume bien volontiers que le Paris Saint-Germain est un sacré club ! Et si vous n’êtes pas convaincus, ruez vous sur le « livre officiel des 50 ans du club », sorti aux éditions Solar, qui, comme son nom l’indique, retrace les cinq décennies d’existence de cette institution. Pour s’échapper des schémas classiques, l’éditeur a fait confiance à un collectif d’auteurs passionnés qui ont fouillé dans leurs souvenirs personnels pour ressortir le best-of du PSG. L’amour du maillot, dans les meilleurs comme les pires moments, transpire tout au long des cinquantes thématiques de cet ouvrage, amené à devenir culte pour tous les supporters parisiens. Dirigeants, entraîneurs, joueurs, aucune des figures phares du club n’a été oublié dans ces pages riches en anecdotes grâce au travail de mémoire des fines gâchettes de ce bouquin. De quoi fermer le clapet de Leonardo et Zlatan, quelque peu médisents sur le passé du PSG.

Paris Saint-Germain, le livre officiel des 50 ans du club – Solar Editions – 536 pages – 24,90 euros.