#1 My GOTW: Seattle Sounders 0 – 1 Impact Montréal

My Game Of The Week – L’Impact Montréal a entamé sa saison régulière de la meilleure des manières avec un succès au CenturtLink Field 1-0, contre les Seattle Sounders devant 40.000 personnes hostiles. Sacrée surprise !

(Crédit Impact Montréal)
(Crédit Impact Montréal)

Cette nuit, c’était le Compact Montréal. Grâce à une inspiration de leur capitaine Davy Arnaud et plus précisément d’un lob sur le gardien adverse Gspurning, mais surtout à une solidarité exemplaire,  l’Impact a offert à la MLS la première surprise de la saison régulière dans la nuit de samedi à dimanche. Le nouveau coach de la franchise canadienne, Marco Schällibaum a loué la performance de son équipe après le match, vantant les capacité mentales des joueurs comme le facteur crucial de cette victoire obtenue dans une bouillote remplie de supporters verts.

« Ils y ont cru jusqu’à la dernière seconde. J’ai dit aux joueurs d’être mentalement costaud parce qu’en plus d’être une excellente équipe, Seattle est porté par 40.000 fans. Nous avons beaucoup souffert à certains moments, mais nous aurions aussi pu aggraver le score. Je salue le travail de mes joueurs. C’est une victoire qui apporte une certaine confiance ».

Schallibaum était averti de la principale faiblesse de Montréal la saison passée, à savoir encaisser un but dans les dernières minutes des parties. Mais il était très heureux de l’efficacité de à convertir une occasion en but dans une période difficile. « Après avoir ouvert le score, nous savions que Seattle allait tout donner pour revenir et allait se montrer très offensif. Mais nous avons bien résisté, et nous aurions même pu breaker. On décroche les trois points, et peu d’équipe seront capables de le faire » a ajouté fièrement le coach suisse.

La saison dernière, le talon d’Achille de la franchise Québécoise était cette incapacité à ramener des points de l’extérieur. Seulement deux victoires dans toute la campagne pour un total de neuf points. Une misère. Cet exploit obtenu dans l’état de Washington est peut être la preuve des leçons tirées des précédents échecs. Comme Patrice Bernier l’a expliqué, l’Impact a été parfait dans les domaines qui lui ont fait défaut l’année dernière comme celui de rester soudé et compact malgré la pression des attaques adverses.

L’Impact affrontera Portland samedi prochain, encore à l’extérieur

« Nous avons été impeccable défensivement aujourd’hui . Ils nous mis beaucoup de pression, mais nous les avons stoppé grâce à un mental solide. C’est seulement le début mais contrairement à l’année dernière où nous craquions à la fin, nous avons géré la fin de match ».

L’Impact va rester sur la côte Ouest cette semaine puisqu’il  joue samedi prochain à Portland dans l’Oregon. « Mais pour le moment nous allons savourer cette victoire avant de penser au prochain match. Après tout, c’est pour ça que nous nous entraînons chaque jour » a conclu Schällibaum, décidément ravi refroidi l’enthousiasme des Seattle Sounders.

Le résumé de la rencontre

Les autres résultats de ce samedi 2 mars:

Image 3

Source http://www.goal.com

Publicités

Mikaël Silvestre, le Super Mentor de Portland

Le défenseur français Mickaël Silvestre s’est entrainé avec les Timbers pour la première fois comme un membre officiel de l’équipe vendredi. Après trois longues semaines d’essai, le club de la ville des Roses a pris la décision d’enrôler l’ex-international. Le joueur de 35 ans justifie un CV impressionnant dont la première expérience pro à Rennes en 1995 remonte à une époque où ses nouveaux coéquipiers apprenaient alors tout juste à parler  .

proxy« Je suis ici pour jouer un rôle comme un joueur de 35 ans le ferait » dit Silvestre lors de son premier contact avec les médias locaux. « J’ai beaucoup d’expérience, mais j’ai aussi beaucoup à apprendre de la MLS et de mes nouveaux teammates. Mais je suis sûr qu’ils vont beaucoup me regarder et attendre mes premiers conseils, donc je dois apporter ça à l’équipe » confie le vétéran français qui n’a pas le statut de joueur désigné et qui gagnera donc moins de 350.000$ par an.

Le corps de Silvestre parle pour lui. Il a joué onze saisons avec Manchester United et Arsenal, a gagné cinq titres de Premier League et la Ligue des Champions en 2008. Il compte 40 capes internationales et a participé à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. C’est exactement ce type d’expérience dont la défense de Portland avait besoin. Par exemple, son probable binôme au centre de la défense qui lui sera associé pour le match de dimanche contre New York, Andrew Jean-Baptiste, est âgé de 20 ans et avait seulement quatre ans quand Silvestre intégrait l’Equipe de France U18. Les blessures des défenseurs David Horst et Hanyer Mosquera, qui devraient manquer les premiers matches de la saison, ont incité les dirigeants à garder le frenchy et en faire un titulaire en puissance en ce début de saison.

« C’est bien pour Andrew Jean-Baptiste de commencer au côté de Silvestre. Il va l’aider et le guider durant la rencontre » confie le nouveau coach des Timbers, Caleb Porter. « C’est, je ne vous le cache pas, l’une des raisons de son arrivée ici. Nous pensons que les jeunes peuvent grandir plus vite à côte d’un professionnel de sa trempe. Il sera leur mentor ».

« Quand j’étais au chômage, j’ai eu beaucoup d’offres. J’attendais seulement la bonne. »

Silvestre, qui a joué son dernier match en 2011 avec le Werder Brême en Bundesliga s’est dit surpris par les différents talents de l’équipe en place. Il s’était entrainé à Manchester avec l’autorisation de Sir Alex Ferguson en septembre dernier pour se maintenir en forme, et se dit donc « plus que prêt » pour la première journée de MLS.

Henry et Silvestre se sont aussi plusieurs fois croisés sur les terrains de Premier League
Henry et Silvestre se sont aussi plusieurs fois croisés sur les terrains de Premier League

« Quand j’étais au chômage, j’ai eu beaucoup d’offres. J’attendais seulement la bonne ». Il ajoute: » J’ai toujours voulu joindre une équipe de MLS » ce qui nous fait mieux comprendre sa patience, après trois semaines d’essai trimballé sur la côte Ouest des USA. Lorsqu’il était à Tucson, en Arizona avec Portland et puis plus brièvement à Seattle (où il a aussi effectué un essai), il a revu un vieil ami, un compatriote, Thierry Henry, que Silvestre connaît bien depuis l’âge de 16 ans pour avoir côtoyé avec lui les équipes de France de jeunes. Henry lui a vanté les caractéristiques de la MLS, et comme un symbole, les deux joueurs au parcours semblable s’affronteront dimanche pour la première fois sur le sol américain.

« Il a partagé sa vision de la MLS et sa fierté d’être engagé dans cette Ligue. c’était bon de parler avec lui et de le revoir après tout ce temps ». Et pour ceux qui pensent que l’expérience est l’unique raison de la venue de Silvestre à Portland, voilà la réponse du nouveau coach de Porter: « Il est en super forme et n’a pas l’air d’avoir régressé depuis ses années fastes. J’ai été impressionné par sa manière de bouger. Si je ne le savais pas, je ne lui aurai jamais donné son âge ». On espère que son discours ne changera pas en cours de saison, et que Silvestre mais aussi Piquionne la dernière recrue guideront Portland, avant dernier de sa conférence la saison passée, jusqu’en Playoffs. Un joli challenge.

Source: http://www.mlssoccer.com

Mikaël Silvestre:

Carrière Silvestre

J-1 avant le début de la MLS: mes pronostics

Demain, la Major League Soccer reprend ses droits. Le site MLS News a demandé à ses « Experts MLS » de faire les pronostics de la nouvelle saison. Et cette année, j’ai le grand privilège d’intégrer ce cercle de spécialistes. Voici donc mes pronos.

– Le futur champion: Seattle Sounders

Eliminée en demi-finale face au champion la saison dernière, l’équipe peut compter sur son public extraordinaire et son effectif très costaud quasi inchangé. Toujours en playoffs ces dernières saisons, cette saison sera la bonne même si Fredy Montero, retourné en Colombie, ne pourra soulever la MLS Cup…

L’équipe surprise: FC Dallas

Je ne la vois pas champion, mais les recrues peuvent faire beaucoup de bien à cette équipe. Luccin peut devenir un leader technique et devant ça sera costaud avec le nouveau duo du Pizza Hut Stadium : Hassli – Cooper.

– L’équipe la plus décevante: Los Angeles Galaxy

Son meilleur joueur Donovan loupera le début de saison. Il va falloir bucher pour rattraper le retard mais ni l’expérience, ni les coups de génies de Beckham ne seront là pour le sauver. Le public sera aussi moins nombreux dans les tribunes, les joueurs risquent de ressentir ce désamour.

– Le MVP: Mauro Rosales (Seattle Sounders)

Le MVP n’a jamais été le même deux fois d’affilée, je vois cette fois un joueur de Seattle pour sa saison qui s’avère pleine de promesses. Ce sera la troisième saison de Mauro Rosales en MLS, et je le vois exploser à 31 ans au milieu de cet effectif bien garni.

– Le joueur révélation de l’année: Rafael (DC United)

J’ai le sentiment que le jeune brésilien de 20 ans prêté par Bahia va impressionner pour sa première saison en MLS. Il a joué dans toutes les équipes de jeunes de la Selecao. Avec l’aide de Dwayne De Rosario et de Chris Pontius, il va se faire un nom…

-Le joueur attendu le plus décevant: Landon Donovan (Los Angeles Galaxy)

Quelque chose s’est cassée durant cet hiver entre lui et son club. Sa place d’intouchable en sélection nationale est susceptible d’être remise en cause par l’intransigeant Jurgen Klinsmann qui n’a pas apprécié ce break.

– Le meilleur buteur: Eddie Johnson (Seattle Sounders)

Sa première saison avec Seattle la saison dernière est plutôt prometteuse avec 14 buts. 15 buts la saison d’avant avec Kansas City en font un joueur constant en MLS. L’excellente saison de ses coéquipiers va profiter à l’international américain.

– Le coach de l’année: Sigi Schmid (Seattle Sounders)

Déjà récompensé en 1999 avec Los Angeles et en 2008 avec Colombus Crew, l’expert comptable va tirer profit de ces quatre années passées à Seattle.

Vous pouvez retrouver les pronostics des autres spécialistes sur le site MLS-news.fr: http://bit.ly/13tEXch

La FFF et la MLS concluent un partenariat

La Major League Soccer et la Fédération Française de Football ont annoncé un partenariat destiné à fournir aux éducateurs des académies des clubs de MLS une formation de 16 mois dispensée par les instructeurs de la FFF, à l’issue de laquelle ils pourront obtenir leur Diplôme d’Entraîneur Formateur d’Élite (Elite Formation Coaching License).

FFF MLSLa FFF accueillera la délégation américaine à Clairefontaine et guidera les jeunes éducateurs à travers un programme qui sera le même que celui donné à ses entraineurs locaux en devenir. Cependant, cette formation inclura des spécificités qui sont propres à la fédération américaine (the United States Soccer Federation) et à la fédération canadienne (the Canadian Soccer Association).

« Nous sommes très excités par ce partenariat conclu avec la FFF. Dans l’espoir d’être parmi les Top Leagues dans le monde en 2022, nous avons l’ambition d’être l’un des pays  le plus formateur. Cette initiative ne peut être que bénéfique pour les académies des clubs » a déclaré Todd Durbin, le Vice Président Exécutif de la MLS. Le programme débutera par huit semaines de cours intensifs et deux semaines de stage dans les équipes de jeunes de quelques équipes européennes dont le Real Madrid, l’Athletic Bilbao et le Paris Saint-Germain.

« A travers ce partenariat avec la MLS, la Fédération Française de Football est fière et excitée de s’engager dans un merveilleux projet. Les ambitions de la MLS sont grandes et le staff technique de la FFF est honoré d’avoir été choisi pour mener à bien ce projet. Cet engagement avec la MLS sera la fondation concrète d’un développement haut de gamme voulu pour le Football français et américain, symbole d’une amitié de longue date entre la France et les Etats-Unis. » a ajouté François Blaquart, le directeur technique de la FFF.

Chaque club de MLS, avec la validation de la fédération américaine, désignera donc un éducateur de son académie pour participer à ce programme qui s’étalera sur huit sessions de Février 2013 à Mai 2014. Reste à savoir ce que la FFF et le football français y gagne.

Source: http://www.mlssoccer.com