J-1 avant le début de la MLS: mes pronostics

Demain, la Major League Soccer reprend ses droits. Le site MLS News a demandé à ses « Experts MLS » de faire les pronostics de la nouvelle saison. Et cette année, j’ai le grand privilège d’intégrer ce cercle de spécialistes. Voici donc mes pronos.

– Le futur champion: Seattle Sounders

Eliminée en demi-finale face au champion la saison dernière, l’équipe peut compter sur son public extraordinaire et son effectif très costaud quasi inchangé. Toujours en playoffs ces dernières saisons, cette saison sera la bonne même si Fredy Montero, retourné en Colombie, ne pourra soulever la MLS Cup…

L’équipe surprise: FC Dallas

Je ne la vois pas champion, mais les recrues peuvent faire beaucoup de bien à cette équipe. Luccin peut devenir un leader technique et devant ça sera costaud avec le nouveau duo du Pizza Hut Stadium : Hassli – Cooper.

– L’équipe la plus décevante: Los Angeles Galaxy

Son meilleur joueur Donovan loupera le début de saison. Il va falloir bucher pour rattraper le retard mais ni l’expérience, ni les coups de génies de Beckham ne seront là pour le sauver. Le public sera aussi moins nombreux dans les tribunes, les joueurs risquent de ressentir ce désamour.

– Le MVP: Mauro Rosales (Seattle Sounders)

Le MVP n’a jamais été le même deux fois d’affilée, je vois cette fois un joueur de Seattle pour sa saison qui s’avère pleine de promesses. Ce sera la troisième saison de Mauro Rosales en MLS, et je le vois exploser à 31 ans au milieu de cet effectif bien garni.

– Le joueur révélation de l’année: Rafael (DC United)

J’ai le sentiment que le jeune brésilien de 20 ans prêté par Bahia va impressionner pour sa première saison en MLS. Il a joué dans toutes les équipes de jeunes de la Selecao. Avec l’aide de Dwayne De Rosario et de Chris Pontius, il va se faire un nom…

-Le joueur attendu le plus décevant: Landon Donovan (Los Angeles Galaxy)

Quelque chose s’est cassée durant cet hiver entre lui et son club. Sa place d’intouchable en sélection nationale est susceptible d’être remise en cause par l’intransigeant Jurgen Klinsmann qui n’a pas apprécié ce break.

– Le meilleur buteur: Eddie Johnson (Seattle Sounders)

Sa première saison avec Seattle la saison dernière est plutôt prometteuse avec 14 buts. 15 buts la saison d’avant avec Kansas City en font un joueur constant en MLS. L’excellente saison de ses coéquipiers va profiter à l’international américain.

– Le coach de l’année: Sigi Schmid (Seattle Sounders)

Déjà récompensé en 1999 avec Los Angeles et en 2008 avec Colombus Crew, l’expert comptable va tirer profit de ces quatre années passées à Seattle.

Vous pouvez retrouver les pronostics des autres spécialistes sur le site MLS-news.fr: http://bit.ly/13tEXch

Publicités

La FFF et la MLS concluent un partenariat

La Major League Soccer et la Fédération Française de Football ont annoncé un partenariat destiné à fournir aux éducateurs des académies des clubs de MLS une formation de 16 mois dispensée par les instructeurs de la FFF, à l’issue de laquelle ils pourront obtenir leur Diplôme d’Entraîneur Formateur d’Élite (Elite Formation Coaching License).

FFF MLSLa FFF accueillera la délégation américaine à Clairefontaine et guidera les jeunes éducateurs à travers un programme qui sera le même que celui donné à ses entraineurs locaux en devenir. Cependant, cette formation inclura des spécificités qui sont propres à la fédération américaine (the United States Soccer Federation) et à la fédération canadienne (the Canadian Soccer Association).

« Nous sommes très excités par ce partenariat conclu avec la FFF. Dans l’espoir d’être parmi les Top Leagues dans le monde en 2022, nous avons l’ambition d’être l’un des pays  le plus formateur. Cette initiative ne peut être que bénéfique pour les académies des clubs » a déclaré Todd Durbin, le Vice Président Exécutif de la MLS. Le programme débutera par huit semaines de cours intensifs et deux semaines de stage dans les équipes de jeunes de quelques équipes européennes dont le Real Madrid, l’Athletic Bilbao et le Paris Saint-Germain.

« A travers ce partenariat avec la MLS, la Fédération Française de Football est fière et excitée de s’engager dans un merveilleux projet. Les ambitions de la MLS sont grandes et le staff technique de la FFF est honoré d’avoir été choisi pour mener à bien ce projet. Cet engagement avec la MLS sera la fondation concrète d’un développement haut de gamme voulu pour le Football français et américain, symbole d’une amitié de longue date entre la France et les Etats-Unis. » a ajouté François Blaquart, le directeur technique de la FFF.

Chaque club de MLS, avec la validation de la fédération américaine, désignera donc un éducateur de son académie pour participer à ce programme qui s’étalera sur huit sessions de Février 2013 à Mai 2014. Reste à savoir ce que la FFF et le football français y gagne.

Source: http://www.mlssoccer.com

Hassli, déjà chez lui au Texas

Le tout nouvel attaquant du FC Dallas Eric Hassli n’est au club que depuis quelques semaines,  qu’il est déjà amoureux du mode de vie texan. En fait, le Français a déjà acheté un ranch pas très loin de Frisco, à 30 minutes de Dallas.

Nouvelle vie, nouveau hairstyle
Nouvelle vie, nouveau hairstyle (photo FC Dallas)

« L’idée vient de ma femme. En fait, elle fait ce qu’elle veut, c’est elle le boss » a raconté le Mosellan à MLSsoccer.com jeudi. « Elle choisit. Je valide. Point. Vous ne pouvez pas savoir ô combien elle est heureuse ici. C’est une cowgirl (version féminine de cowboy) ! Elle monte sur les chevaux depuis qu’elle a trois ans, et rien que pour ça elle est heureuse à Dallas. »

En ce qui concerne le soccer, Hassli est tout aussi excité de mettre les crampons à l’étrier. Cela fait deux ans, avec Vancouver et Toronto, qu’il finit aux dernières places du championnat mais avec cette équipe texane revitalisée et prometteuse, l’objectif des playoffs est implicitement espéré. Hassli, Blas Pérez et Kenny Cooper formeront le nouveau trio d’attaque de Schellas Hyndman, l’entraineur d’une équipe qui a scoré 32 fois la saison dernière.

« Je vais un peu fermer ma bouche et bûcher comme un fou »

« C’est une équipe très offensive, et ces deux dernières saisons nous ne pratiquions pas un joli football avec Vancouver et Toronto. Nous ne gardions pas le ballon. Ici nous avons la qualité pour, et c’est d’ailleurs la philosophie du coach. »Hors de question pour autant de faire des prédictions. « Cela fait deux ans que je parle de playoffs, mais cette année je vais fermer ma bouche et bûcher comme un fou. Je parlerai en Octobre » .

En dépit de toute cette excitation, le club veut prendre des précautions en ce qui concerne l’attaquant français. Le joueur, arrivé après le début du stage de pré saison, n’est pas encore prêt et accuse le coup physiquement par rapport à ses coéquipiers qui finiront leur stage aujourd’hui (samedi) avec une opposition contre San José. Mais cela ne tempère en rien son enthousiasme, et le naturel revient vite au galop.

« Comment dire? Je suis tellement heureux ici ». Le Pizza Hut Stadium pourrait avoir trouvé son nouveau fer de lance. Son Weanling* !

* Poulain de l’année dans le langage du rodéo
Source http://www.mlssoccer.com

Les stats d’Eric Hassli en MLS: http://espnfc.com/player/_/id/156915/eric-hassli?cc=5739

Comment te dire Adu?

Depuis la fin du dernier championnat, Philaldephie Union essaye d’échanger ou bien de vendre son joueur ancien pensionnaire de l’équipe nationale américaine, mais n’y parvient pas.

Adu dos au mur
Adu dos au mur

Depuis sa création en 2008, Philadelphie Union n’a jamais communiqué ou commenté d’éventuels transferts impliquant le club mais le cas Adu échappe à la règle. On sait depuis longtemps que la franchise de Pennsylvanie essaye de se débarrasser du joueur d’origine ghanéenne trop inconstant qui prend de plus une place de joueur désigné. Le club très rigoureux dans sa communication n’a jamais pris le soin de démentir la rumeur et se retrouve coincé à 10 jours du début de saison.

Une source proche de la situation du joueur a révélé dans Goal.com que les clubs de MLS sont prêts à accueillir le joueur à condition qu’ils ne payent pas un transfert et que Philadephie donne un petit quelque chose pour aider à payer son salaire de 500.000$ annuel.

« Je pense que les équipes sont effrayés à l’idée de ressusciter Freddy après le portrait peu flatteur que Philadephie Union dresse régulièrement de lui. » Rappelons que le joueur a refusé une baisse de salaire et qu’il ne veut pas partir ailleurs pour toucher moins. C’est notamment pour cette raison qu’il a été question d’Asie pour Adu, le joueur ayant longtemps été sur les tablettes de clubs de K-League et de J-League. La même source révèle aussi que deux clubs mexicains s’intéressaient de près au joueur mais n’ont pu finalement concrétiser en raison de son statut d’étranger.

L’agent d’Adu Richard Motzkin n’exclut pas la possibilité d’un transfert dans un club de MLS en insistant bien que son joueur est sollicité à l’intérieur ET à l’extérieur du pays, voulant sans doute redorer l’image désastreuse de son poulain auteur d’une dernière saison quelconque (24 matches, 5 buts, 1 passe décisive, un carton rouge). En Janvier, Mike Petke le nouvel entraineur des New Yok Red Bulls a admis que le joueur était « sous les radars » mais a rajouté qu’il s’agissait d’une option plus qu’une nécessité. Depuis, Eric Alexander des Portland Timbers a rejoint la Big Pomme et Adu a compris qu’il passerait son début de saison en tribune à Philly.

Adu
Adu était un crack dans Football Manager il y a quelques années…

Pour un joueur qui était autrefois considéré comme le futur de la sélection américaine, la dégringolade est d’autant plus difficile à accepter. Il n’a pas été appelé en sélection depuis que Jurgen Klinsmann est arrivé et reste seulement sur des expériences ratées depuis ses débuts avec DC United en 2004. Ni le Real Salt Lake, ni Benfica, ni Belenenses, ni l’Aris Salonique (Grèce), ni Rizespor et encore moins Monaco en 2009 n’ont permis au joueur de confirmer les espoirs placés en lui.

Mondialement connu comme étant le plus jeune joueur ayant débuté en pro à l’âge de 14 ans et très apprécié des aficionados de Football Manager, Fredua Korateng Adu est victime de son succès précoce qui avait attiré entre autre l’Inter Milan. Il n’est aujourd’hui pas prêt à faire un pas en arrière pour repartir de l’avant. C’est bel et bien le problème et son club est à vrai dire à bout.