Rien ne va plus à Seattle, qui ne panique pas

L’une des belles affiches de cette nuit était la confrontation entre San José et Seattle. Deux des supposées meilleures équipes de la conférence Ouest. Pourtant, avec une victoire des Earthquakes à la clé (0-1), les Sounders sont bons derniers. Pincez moi, je rêve.

Gspurning prend l'habitude de ramasser le ballon au fond des filets en fin de période...
Gspurning prend l’habitude de ramasser le ballon au fond des filets en fin de période…

Un point en trois matches. Seattle était loin de prévoir un tel départ pour son début de campagne 2013. Moi aussi comme vous le savez, puisque j’ai désigné cette équipe comme vainqueur de la MLS Cup dans mes pronostics d’avant-saison. Pourtant, après sa défaite 1-0 à San José cette nuit, c’est exactement ce qu’il est en train de se passer. C’est le pire départ de la franchise de l’état de Washington dans son histoire, et cela risque de ne pas s’arranger avec son prochain déplacement contre le Real Salt Lake.

« Ce n’est pas le départ que nous souhaitions, mais il y a beaucoup de positifs dans ce que nous avons fait jusque-là ». Le gardien des Sounders Michael Gspurning ajoute: « Nous jouons plutôt bien. Nous devons trouver la solution qui nous évitera de concéder des buts en fin de match. Et cette solution, c’est de se battre jusqu’à la fin, et de s’entraîner très dur ».

Comme la semaine passée où ils avaient laissé Portland marquer et leur avaient permis de revenir dans l’Oregon avec un point, ils ont cette fois ci permis à Chris Wondolowski de prendre sa revanche sur sa non sélection internationale dans le temps additionnel de la première mi-temps, alors que Seattle avait offert jusque là une solide prestation. Du gâchis. Le but de Wondo leur a aussi permis de mettre en valeur une problématique récurrente depuis le début de la saison: leur efficacité offensive. En seconde mi-temps, forcés d’attaquer, les attaquants se sont fait remarquer par leur maladresse devant la cage.

Les absents ont forcément tort.

Le classement de la conférence Ouest fait peur
Le classement de la conférence Ouest fait peur

« La manière dont nous avons joué était remarquable » a confié Sigi Schmid aux journalistes présents qui guettaient la sortie du coach de Seattle. « Je pense que nous avons pas grand chose à nous reprocher. Nous avons monopolisé la possession de balle. Un peu plus d’application à certains moments aurait fait la différence. »

Alors que la présence de Eddie Johnson, Obafemi Martins et Mario Martinez aurait pu aider, Schmid refuse de voir en leur absence un prétexte. De toute façon, ces trois là vont encore manquer des matches cette saison puisqu’ils sont régulièrement appelés avec leur équipe nationale, et il faudra donc apprendre à marquer sans eux. Et oui, pas de trêve internationale en MLS. Un peu comme en Top 14 en France, ce sont les équipes avec le plus d’internationaux qui se retrouvent pénalisées. La Ligue 1 a aussi des bons côtés…

« Je ne veux pas parler d’eux et de ce qu’ils auraient pu faire tout simplement parce qu’ils n’étaient pas là ! Les mecs qui ont joué ont fait du très bon boulot et ont travaillé dur toute la semaine ! » balance Schmid, comme un reproche à ses joueurs absents..

Alors que les signaux statistiques sont au rouge, personne ne semble paniquer et vouloir appuyer sur le bouton de détresse. « Bien sûr, ce n’est pas la joie quand vous regardez les chiffres et que vous voyez votre équipe dernière » concède Gspurning qui ne se veut pas alerte:   « Si nous restons calmes et que nous travaillons bien ensemble, nous allons engranger des points malgré un calendrier difficile. Cela va venir…  ». Le bouton reste allumé au cas où…

Source MLSoccer.com

Le résumé de la rencontre:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s