Oh les vilains !

Alors que le coup d’envoi de l’Euro va bientôt être donné, l’une des premières images de cette compétition qui nous vient en tête reste la célébration de Paul Gascoigne, ivre de joie après son but contre l’Ecosse (1996) et aspergé d’eau par un coéquipier. Comme une façon pour lui d’assumer ses excès. L’enfant terrible du foot anglais, comme Zlatan Ibrahimovic, Eric Cantona, et même Zinedine Zidane, font l’objet de portraits fouilles dans le livre Bad boys du foot, sorti aux éditions Solar. L’occasion de mieux cerner ces drôles de personnages, classés en trois catégories (les génies incontrôlables, les rois de la provoc’ et les vrais méchants), capables du meilleur comme du pire, et souvent meilleurs dans le pire. A l’heure où le football a tendance à s’aseptiser, se (re)plonger dans les aventures tourmentées de ces durs à cuire nous ramène à l’essence-mème de notre appétence pour le sport : celle de générer des émotions pas toujours faciles à canaliser.

Bad Boys du Foot – Jean-Philippe Bouchard – Solar – 224 pages – 19,90 euros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s