Diego Valeri: « Je voulais tellement venir en MLS »

Diego Valeri, le nouveau milieu offensif argentin des Portland Timbers a décroché une première récompense individuelle à peine la saison commencée. Son premier but en MLS le week end dernier contre New York a été désigné Goal of the week. Mais au fait Diego, qui es-tu?

12369018-essayDiego Valeri est un joueur qui suscite toujours autant d’attention en Argentine. D’ailleurs si vous demandez à n’importe quel acteur du championnat local s’il le connait, il vous répondra d’une manière qui ne laisse guère de doute: le milieu offensif de 26 ans est tenu en haute estime dans son pays natal. Pour tout dire, son départ en MLS a été une énorme surprise, mais ce que les gens ne savent pas, c’est que la Major League Soccer a toujours été son championnat de cœur. Il avait d’ailleurs appris l’anglais un an auparavant, comme pour mieux provoquer le destin.

« Je voulais tant jouer pour cette Ligue qui progresse tant, et pour Portland ! » a confié Valeri à FutbolMLS.com. « J’ai eu ce désir plusieurs fois lorsque je jouais en Argentine à Lanus, alors quand j’ai enfin eu une offre de là bas, je n’ai pas hésité ». Après sa première partie contre New York (3-3) , beaucoup de clubs vont regretter de ne pas avoir saisi cet appel du pied et de ne l’avoir débauché.

Même s’il est trop tôt pour le savoir, ce transfert a tout l’air d’être un très joli coup pour les Timbers. La venue du technicien était un objectif majeur au sein du club, et cela a ravi le joueur qui s’est dit impressionné par les ambitions du club.  Il a snobé les offres venues de Turquie, du Mexique, du Brésil et bien sûr d’Argentine mais il ne faut pas le prendre mal; de toutes façons, il n’avait de yeux que pour la MLS.

Trois sélections nationales avec l’Argentine malgré Messi et les autres

Diego Valeri, lors de son prêt à Porto en 2009
Diego Valeri, lors de son prêt à Porto en 2009

« Le truc, c’est aussi que Portland a une organisation très pro. C’est un club avec une histoire, et ce n’est pas si commun que ça en MLS. J’aime cette idée de venir ici et de remporter des titres avec les Timbers. » Il continue: « A mon âge, c’est fondamental d’être dans un club qui est sûr de ses objectifs. Être dans une équipe capable de gagner des trophées est réjouissant pour n’importe quel joueur et les conditions sont réunies ici. »

Mais qui est donc ce joueur que les Timbers voulaient absolument? C’est un technicien d’1m77, créatif et élégant sur le terrain, qui détient trois sélections avec l’Albiceleste, toutes obtenues en Copa America, mais qui en auraient probablement plus si la concurrence ne s’appelait pas Messi, Pastore, Di Maria & cie. Il a aussi joué en Europe, lors de prêts à Porto en 2009 (25 matches) et à Almeria (12 matches) la saison suivante. Il a récemment été élu parmi les trois meilleurs joueurs argentins du championnat argentin en compagnie de Juan Roman Riquelme et Rodrigo Brana.

Son fameux but avec Portland élu Goal of the week. « He said Hello to Portland » conclu le commentateur

Cette envie de joueur en MLS, il l’a depuis qu’il a assisté à un match opposant les Galaxy aux Red Bulls au Home Depot Center à Los Angeles lors d’un voyage aux USA avec son équipe de Lanùs. Il s’est ensuite renseigné auprès de son ami du Real Salt Lake, Javier Morales: « Il me questionnait toujours sur la MLS avec un grand sourire » avoue aujourd’hui son copain de toujours avec qui il  a débuté en Amérique du Sud. Son ancien entraineur en Argentine et ancienne idole de Boca Juniors, Guillermo Barros Schelotto, a aussi dit beaucoup de bien de la Ligue, lui l’ancien joueur de Colombus. Schelotto est confiant sur l’impact que le joueur, en prêt pour un an à Portland, pourrait avoir. D’ailleurs, il est sûr que les Timbers vont déclencher la clause qui leur permet d’acheter le joueur à tout moment. Le joueur, vous l’avez compris, en serez ravi. D’autant plus que sa femme et sa fille sont très heureux dans cette ville de l’Oregon, très verte et très belle. »Les gens sont cool. Ils sont calmes et très respectueux » dit l’homme qui, par ailleurs, étudie la spiritualité et les sujets théologiques quand il ne joue pas. « J’espère que je resterai longtemps ici ».

Source: mlsoccer.com

Publicités

Le récap’ de la 1ère journée de MLS

Philadelphia Union 1-3 Sporting Kansas City

Goals: Philadelphia Union—Sebastien Le Toux 17’; Sporting Kansas City—Graham Zusi 41’, Oriol Rosell 66’, Claudio Bieler 83’

Man of the Match: Graham Zusi a été l’élément essentiel de la victoire du Sporting. Le milieu a fini le match avec un but et deux passes décisives.

Le retour de Le Toux: Le compte de fée de Le Toux a pris fin à la 22ème minute lorsque l’attaquant a loupé la balle de break alors qu’il avait ouvert le score à la 17ème minute d’une superbe reprise après un lovely contrôle.

Vancouver Whitecaps 1-0 Toronto FC

Goals: Vancouver Whitecaps—Gershon Koffie 59’

Man of the Match: Koffie a certes marqué le but, mais c’est le talent de Kobayashi qui a éclaboussé cette rencontre. C’est d’ailleurs lui qui sert le Ghanéen sur le but.

La blessure de Jay DeMerit: Le capitaine a été forcé de quitter ses partenaires. Gêné par son tendon d’Achille depuis quelques temps, il pourrait être éloigné des terrains pendant un certain temps.

Houston Dynamo 2-0 DC United

Goals: Houston Dynamo—James Riley (OG) 80’, Ricardo Clark 89’

Man of the Match: Le milieu défensif de Houston Ricardo Clark a obtenu le pénalty du premier but, a défendu sa cage comme un tigre, et a en plus conforté son équipe en scorant le deuxième but.

Toujours pas de De Ro: L’année dernière, DC avait été forcer d’affronter le Dynamo sans son capitaine Dwayne De Rosario à cause d’une blessure. Cette année, c’est à cause d’une suspension pour « conduite violente » qui a mis en péril la santé de son adversaire Danny Cruz.

FC Dallas 1-0 Colorado Rapids

Goals: FC Dallas—Jackson 11’

Man of the Match: Matt Hedges et George John la paire défensive de Dallas a bloqué toutes les tentatives adverses. Ils partagent donc logiquement la récompense.

La blessure de Matt Pickens: Ceus, le gardien des Colorado Rapids a débuté suite à la blessure du titulaire du poste Matt Pickens. Malheureusement pour lui, Ceus est l’auteur d’une terrible bourde qui cause la défaite de son équipe.

Seattle Sounders 0-1 Montreal Impact

Goals: Montreal Impact—Davy Arnaud 35’

Man of the Match: Davy Arnaud a marqué un super lob et aurait pu marquer un second but si sa tête piquée n’avait pas trouvé la barre. Exemplaire.

La blessure d’Andy Rose: Le milieu des Sounders est sorti à la 62ème minute, il a été victime d’une contusion à l’épaule. Sale soirée pour Seattle.

Chivas USA 0-3 Columbus Crew

Goals: Columbus Crew—Federico Higuain 51’, Josh Williams 88’, Dominic Oduro (90’ + 4’)

Man of the Match: Federico Higuain continue sur sa lancée de la saison dernière. S’il répète ce genre de performance, il sera MVP 2013, lui qui a déjà hérité du titre du meilleur débutant en MLS en 2012.

La performance de Dan Kennedy: Chivas en a pris trois, mais si Dan Kennedy n’avait pas été très bon, le score aurait été pire. Chivas qui était invaincu en matches amicaux doit faire face à la réalité de la MLS, eux qui ont affronté des équipes amateurs lors de la pré-saison.

Los Angeles Galaxy 4-0 Chicago Fire

Goals: LA Galaxy—Magee 38’, 68′, 74′ , Robbie Keane 80′

Man of the Match: Il aurait pu en marquer 5, mais il s’en contentera de 3. Le remplaçant de Donovan était dans tous les bons coups. Mike Magee se souviendra longtemps de son premier hat trick.

Chicago battu dans tous les domaines: Trois nouveaux milieux dans le XI de départ pour ce premier match, et c’est toute l’équipe de Chicago qui a semblé perdu sur le terrain.

Portland Timbers 3-3 New York Red Bulls

Goals: Portland Timbers—Diego Valeri 14′ , Nagbe 56′, Olave (csc) 83′; New York—Fabian Espindola 9′, 24′, Jamison Olave 28′

Man of the Match: Diego Valeri a marqué un magnifique but plein de finesse après un numéro splendide dans la surface qui ponctue un très bon premier match de MLS. Il a justifié et balayé les doutes sur son statut de joueur désigné.

Une première difficile pour Mikaël Silvestre: Impliqué sur les trois buts encaissés, il a condamné sa défense au lieu de la rassurer. Sur les deux premiers, il comment deux erreurs incompréhensibles.

San José Earthquakes 0-2 Real Salt Lake

Goals: San José Earthquakes—Álvaro Saborío 71′, 85′

Man of the Match: Fabian Espindola est parti à New York, mais son buteur costaricain Álvaro Saborío a été parfait. Il a frappé dans les 20 dernières minutes et a permis à son équipe de gagner un match de prestige.

La 30ème du capitaine du Real Salt Lake: Kyle Beckerman est un capitaine modèle. Il a su calmer ses coéquipiers quand il le fallait et les remuer à des moments propices. Joao Plata quant à lui a assumé son rôle d’impact player puisque le score était encore vierge lorsqu’il est entré sur les pelouses.

#1 My GOTW: Seattle Sounders 0 – 1 Impact Montréal

My Game Of The Week – L’Impact Montréal a entamé sa saison régulière de la meilleure des manières avec un succès au CenturtLink Field 1-0, contre les Seattle Sounders devant 40.000 personnes hostiles. Sacrée surprise !

(Crédit Impact Montréal)
(Crédit Impact Montréal)

Cette nuit, c’était le Compact Montréal. Grâce à une inspiration de leur capitaine Davy Arnaud et plus précisément d’un lob sur le gardien adverse Gspurning, mais surtout à une solidarité exemplaire,  l’Impact a offert à la MLS la première surprise de la saison régulière dans la nuit de samedi à dimanche. Le nouveau coach de la franchise canadienne, Marco Schällibaum a loué la performance de son équipe après le match, vantant les capacité mentales des joueurs comme le facteur crucial de cette victoire obtenue dans une bouillote remplie de supporters verts.

« Ils y ont cru jusqu’à la dernière seconde. J’ai dit aux joueurs d’être mentalement costaud parce qu’en plus d’être une excellente équipe, Seattle est porté par 40.000 fans. Nous avons beaucoup souffert à certains moments, mais nous aurions aussi pu aggraver le score. Je salue le travail de mes joueurs. C’est une victoire qui apporte une certaine confiance ».

Schallibaum était averti de la principale faiblesse de Montréal la saison passée, à savoir encaisser un but dans les dernières minutes des parties. Mais il était très heureux de l’efficacité de à convertir une occasion en but dans une période difficile. « Après avoir ouvert le score, nous savions que Seattle allait tout donner pour revenir et allait se montrer très offensif. Mais nous avons bien résisté, et nous aurions même pu breaker. On décroche les trois points, et peu d’équipe seront capables de le faire » a ajouté fièrement le coach suisse.

La saison dernière, le talon d’Achille de la franchise Québécoise était cette incapacité à ramener des points de l’extérieur. Seulement deux victoires dans toute la campagne pour un total de neuf points. Une misère. Cet exploit obtenu dans l’état de Washington est peut être la preuve des leçons tirées des précédents échecs. Comme Patrice Bernier l’a expliqué, l’Impact a été parfait dans les domaines qui lui ont fait défaut l’année dernière comme celui de rester soudé et compact malgré la pression des attaques adverses.

L’Impact affrontera Portland samedi prochain, encore à l’extérieur

« Nous avons été impeccable défensivement aujourd’hui . Ils nous mis beaucoup de pression, mais nous les avons stoppé grâce à un mental solide. C’est seulement le début mais contrairement à l’année dernière où nous craquions à la fin, nous avons géré la fin de match ».

L’Impact va rester sur la côte Ouest cette semaine puisqu’il  joue samedi prochain à Portland dans l’Oregon. « Mais pour le moment nous allons savourer cette victoire avant de penser au prochain match. Après tout, c’est pour ça que nous nous entraînons chaque jour » a conclu Schällibaum, décidément ravi refroidi l’enthousiasme des Seattle Sounders.

Le résumé de la rencontre

Les autres résultats de ce samedi 2 mars:

Image 3

Source http://www.goal.com

Mikaël Silvestre, le Super Mentor de Portland

Le défenseur français Mickaël Silvestre s’est entrainé avec les Timbers pour la première fois comme un membre officiel de l’équipe vendredi. Après trois longues semaines d’essai, le club de la ville des Roses a pris la décision d’enrôler l’ex-international. Le joueur de 35 ans justifie un CV impressionnant dont la première expérience pro à Rennes en 1995 remonte à une époque où ses nouveaux coéquipiers apprenaient alors tout juste à parler  .

proxy« Je suis ici pour jouer un rôle comme un joueur de 35 ans le ferait » dit Silvestre lors de son premier contact avec les médias locaux. « J’ai beaucoup d’expérience, mais j’ai aussi beaucoup à apprendre de la MLS et de mes nouveaux teammates. Mais je suis sûr qu’ils vont beaucoup me regarder et attendre mes premiers conseils, donc je dois apporter ça à l’équipe » confie le vétéran français qui n’a pas le statut de joueur désigné et qui gagnera donc moins de 350.000$ par an.

Le corps de Silvestre parle pour lui. Il a joué onze saisons avec Manchester United et Arsenal, a gagné cinq titres de Premier League et la Ligue des Champions en 2008. Il compte 40 capes internationales et a participé à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. C’est exactement ce type d’expérience dont la défense de Portland avait besoin. Par exemple, son probable binôme au centre de la défense qui lui sera associé pour le match de dimanche contre New York, Andrew Jean-Baptiste, est âgé de 20 ans et avait seulement quatre ans quand Silvestre intégrait l’Equipe de France U18. Les blessures des défenseurs David Horst et Hanyer Mosquera, qui devraient manquer les premiers matches de la saison, ont incité les dirigeants à garder le frenchy et en faire un titulaire en puissance en ce début de saison.

« C’est bien pour Andrew Jean-Baptiste de commencer au côté de Silvestre. Il va l’aider et le guider durant la rencontre » confie le nouveau coach des Timbers, Caleb Porter. « C’est, je ne vous le cache pas, l’une des raisons de son arrivée ici. Nous pensons que les jeunes peuvent grandir plus vite à côte d’un professionnel de sa trempe. Il sera leur mentor ».

« Quand j’étais au chômage, j’ai eu beaucoup d’offres. J’attendais seulement la bonne. »

Silvestre, qui a joué son dernier match en 2011 avec le Werder Brême en Bundesliga s’est dit surpris par les différents talents de l’équipe en place. Il s’était entrainé à Manchester avec l’autorisation de Sir Alex Ferguson en septembre dernier pour se maintenir en forme, et se dit donc « plus que prêt » pour la première journée de MLS.

Henry et Silvestre se sont aussi plusieurs fois croisés sur les terrains de Premier League
Henry et Silvestre se sont aussi plusieurs fois croisés sur les terrains de Premier League

« Quand j’étais au chômage, j’ai eu beaucoup d’offres. J’attendais seulement la bonne ». Il ajoute: » J’ai toujours voulu joindre une équipe de MLS » ce qui nous fait mieux comprendre sa patience, après trois semaines d’essai trimballé sur la côte Ouest des USA. Lorsqu’il était à Tucson, en Arizona avec Portland et puis plus brièvement à Seattle (où il a aussi effectué un essai), il a revu un vieil ami, un compatriote, Thierry Henry, que Silvestre connaît bien depuis l’âge de 16 ans pour avoir côtoyé avec lui les équipes de France de jeunes. Henry lui a vanté les caractéristiques de la MLS, et comme un symbole, les deux joueurs au parcours semblable s’affronteront dimanche pour la première fois sur le sol américain.

« Il a partagé sa vision de la MLS et sa fierté d’être engagé dans cette Ligue. c’était bon de parler avec lui et de le revoir après tout ce temps ». Et pour ceux qui pensent que l’expérience est l’unique raison de la venue de Silvestre à Portland, voilà la réponse du nouveau coach de Porter: « Il est en super forme et n’a pas l’air d’avoir régressé depuis ses années fastes. J’ai été impressionné par sa manière de bouger. Si je ne le savais pas, je ne lui aurai jamais donné son âge ». On espère que son discours ne changera pas en cours de saison, et que Silvestre mais aussi Piquionne la dernière recrue guideront Portland, avant dernier de sa conférence la saison passée, jusqu’en Playoffs. Un joli challenge.

Source: http://www.mlssoccer.com

Mikaël Silvestre:

Carrière Silvestre