Le Rivalry Week, une première en MLS

Rivalry weekLa Major League Soccer a tenté quelque chose de nouveau cette année en essayant d’organiser pour le compte de la 3ème journée de championnat des matches opposants exclusivement des équipes rivales (vous verrez que c’est pas toujours le cas). NBC, le partenaire TV de la Ligue, a donc diffusé toute la journée de samedi sept matches de prestige (10h de direct non stop), et va en diffuser deux autres ce dimanche. Avec des rivalités de plus en plus marquées, le championnat devient plus attractif. La MLS l’a bien compris. Place donc au Rivalry Week.

Matches de samedi:

Portland Timbers – Seattle Sounders (1-1)

Avec près de 40 ans d’histoire en commun, la rivalité Timbers / Sounders est l’une des plus importantes dans le soccer puisque les deux équipes avaient déjà une équipe, portant le même nom ou presque à l’époque de la NASL. Les supporters des deux clubs très nombreux ainsi que les projecteurs qui ont accompagné leur entrée commune en MLS en 2009 ont contribué à alimenter la tension entre deux villes distantes de 232 kilomètres. Un derby.

DC United – Red Bulls New York (0-0)

Washington DC et New York ne sont pas des rivaux dans tous les sports, mais les incidents antécédents entre les deux clubs de l’est lors de l’Atlantic Cup en font un match, comme chaque année, très attendu. Par ailleurs, les MetroStars (puis les MetroStars) étaient supposés domptés la MLS depuis son lancement en 1996. Mais c’est bien DC United qui a dominé les débuts du championnat en remportant trois des quatre premières MLS Cup. Le choc entre la capitale et la plus grande ville des USA est toujours quelque chose de particulier. Hier, ce match était aussi attendu pour les débuts en 2013 de Dwayne De Rosario, ancien Red Bull, avec son club de DC United.

Colorado Rapids – Real Salt lake (1-1)

Le duel des Rocheuses aura certes une saveur régionale, mais il est difficile de parler de rivalité tant le Real Salt Lake est (depuis quelques années) supérieur. Même si Denver est une ville plus cosmopolite, c’est à Salt Lake que le soccer a pris forme. La rivalité ici est juste géographique. C’est en quelque sorte une bataille entre le grand frère et le petit frère.

Toronto FC – Impact Montréal (1-2)

Voir l’article : Impact Montréal vs Toronto FC: plus que du soccer  https://majeureliguefootball.wordpress.com/2013/03/14/impact-montreal-vs-toronto-fc-plus-que-du-soccer/

Chicago Fire – Sporting Kansas City (0-0)

La programmation de ce match était une aubaine pour les supporters des deux franchises, alors qu’il aurait été logique d’opposer Chicago à New England Revolution, habitués à livrer des duels acharnés. Chicago est la ville dominante de cette région des Etats-Unis alors que le Sporting Kansas City devient petit à petit une équipe avec une identité forte et est tout simplement l »une des meilleures franchises de l’est. Les fans de Kansas sont de plus en plus nombreux grâce aux bonnes performances de l’équipe, et ils cherchent forcément une équipe à haïr. Ils ont donc déplié la carte des USA et ont pointé la ville de MLS la plus proche d’eux…

New England Revolution – Philadelphie Union (0-1)

Boston et Philly bataillent chaque année pour participer au Super Bowl et soulever la Stanley Cup dans les autres sports, mais de là à parler de rivalité, c’est sûrement exagéré. En fait, ils sont plutôt unis dans leur haine contre New York. Union et Revolution n’ont pas beaucoup d’histoire en commun, mais ils devaient jouer ce week end alors la Ligue a décidé de les opposer par élimination.

San José Earthquakes – Colombus Crew (1-1)

Les Earthquakes ont gagné le Supporter Shield l’année dernière. La logique aurait voulu les opposer à Los Angeles Galaxy qui ont gagné la MLS Cup pour un duel au sommet de Californie. Les deux équipes se sont opposés en playoffs dans des parties acharnées à l’image de ce qui se passe depuis 1996. Mais la Ligue a préféré planifier un duel Los Angeles – Chivas sûrement pour aider l’autre franchise de Los Angeles, qui peine à se populariser, à rameuter du public, car oui le stade sera à coup sûr plein. C’est dommage pour San José et Colombus qui ne sont donc pas rivaux. Colombus Crew aurait quant à lui préféré jouer contre Chicago pour des raisons géographiques. Malheureusement pour les deux clubs, leur partenaire de danse étaient pris. C’est tout de même une jolie affiche.

Matches de dimanche:

FC Dallas – Houston Dynamo (3-2)

« Everything is bigger in Texas » comme le dit l’expression, alors pour les Texans, il s’agit sans contestation aucune du principal match de ce rivalry week. La rivalité entre Houston et Dallas a un enjeu extra-sportif clair. Un antagonisme qui date de la guerre de sécession. Sur le terrain, il y eut des duels pour les moins âpres mais les changements dans les deux équipes au cours des deux dernières années ont calmé les ardeurs.

Los Angeles Galaxy – Chivas (1-1)

Les deux franchises de Los Angeles partagent une même ville et un même stade en commun le Home Depot Center, à l’image des deux clubs milanais ou des deux club de Rome. On le sait, Chivas et LA Galaxy n’ont rien d’autre en commun. C’est le choc des cultures. C’est pourquoi ils se détestent mutuellement malgré un respect voulu par les dirigeants des deux clubs. La Ligue essaye de faire passer ce match pour un « SuperClasico », mais il faut avouer qu’il est difficile de le considérer comme tel. Chivas est clairement l’une des équipes les plus faibles de la MLS (malgré quelques très bons joueurs comme Laurent Courtois) alors que le Galaxy domine la MLS depuis quelques temps.

Publicités

Une réflexion sur « Le Rivalry Week, une première en MLS »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s