Obafemi Martins à Seattle: la grande évasion

Les Sounders ont annoncé la fin de l’épilogue concernant le transfert de Obafemi Martins. Le nouveau joueur désigné pourrait même être aligné dès samedi contre Portland.

Obafemi Martins débarque à Seattle après un mois de négociation
Obafemi Martins débarque à Seattle après un mois de négociation

Obafemi Martins débarque à Seattle après un mois de négociations. Cela a pris du temps. Les émissaires de Seattle se sont épuisés à réaliser des allers-retours pendant plus d’un mois entre leur ville, située à l’extrême ouest des Etats-Unis, et Valence, à l’extrême est de l’Espagne, pour négocier avec Levante qui ne comptait pas laisser partir sa star aussi facilement. Mais le joueur en avait assez de la Liga et de Levante et a donc décidé de racheter lui-même sa clause de cession, de l’ordre de 3 millions d’euros, afin d’accélérer le processus et de filer dans le nord ouest des USA. Pour Obafemi Martins, racheter sa clause de cession « est un bon deal pour le club et moi et se sera surtout une super chose pour ma famille d’aller aux Etats-Unis. »

Les termes exactes de l’entente ne sont pas connus, mais on sait que l’attaquant de 28 ans sera le dernier des trois joueurs désignés que l’équipe peut compter et qu’il prend cette place au détriment du milieu Christian Tiffert. Il portera le fameux numéro 9, numéro abandonné en 2010 depuis le départ de l’international suisse, Blaise Nkufo.

La longue période de tractation n’a pas été simple pour Martins, et si le Nigérian semble en vouloir à son désormais ancien club, il a hâte d’enfiler le maillot des Sounders: « Levante est loin d’avoir rendu les choses simples. Mais je suis enfin ici, et c’est tout ce qui compte ». D’après son nouveau coach Sigi Schmid, Martins pourrait jouer dès samedi au CenturyLink Field contre Portland dans le cadre du « Rivalry Week » (la semaine des rivalités avec des matches qui opposent des clubs qui se détestent): « Il n’a pas eu l’opportunité de s’entraîner avec nous ou même d’avoir pu échanger avec ses coéquipiers, mais ce qui est super et encourageant, c’est son désir d’être ici, son désir de rester avec l’équipe et de vivre à fond ce premier match à la saveur si particulière ». Il ajoute: « Il connait l’importance de ce match et veut le disputer. C’est un bon exemple pour les joueurs présents ».

Martins, le symbole du changement de politique

Martins a cependant admis qu’il était un peu fatigué à son arrivée à l’aéroport de Seattle-Tacoma International Airport. Et même s’il n’a pas pu s’entrainer depuis deux jours, il est prêt: « C’est pourquoi je suis ici ». Obafemi Akinwunmi Martins pourrait être la pièce manquante du puzzle dans une attaque orpheline de Fredy Montero depuis le début de la saison. Les propriétaires ont affirmé durant la pré saison que la stratégie du club avait changé et que l’argent ne serait plus un obstacle concernant la venue des tops joueurs. La signature de Martins est la preuve de cette nouvelle politique offensive puisqu’elle permet, il faut le rappeler, l’arrivée d’un meilleur joueur d’une équipe issue de l’un des meilleurs championnat du monde.

« Cette démarche est conforme à ce que nous avions promis aux fans. Nos supporters sont les meilleurs de la MLS et méritent une équipe compétitive » Joe Roth, président de Seattle

Martins joue déjà depuis 12 ans au top niveau même si ses clubs sont de moins en moins prestigieux au fil des années. En Angleterre à Newcastle, en Italie à l’Inter de Milan, en Allemagne à Wolfsburg et donc en Espagne à Levante, il collectionne 103 buts en 316 matches. Hormis quelques jolis perles, et d’acrobatiques célébrations qui s’en suivent, il ne devient pas le tueur des surfaces que l’on attendait. Et c’est d’ailleurs un peu en catimini, et surtout gratuitement, qu’il signe l’été dernier à Levante, alors qu’il avait été acheté 9 millions d’euros par Kazan en 2010… La Liga découvre alors un joueur qui a indéniablement du talent (9 buts en 22 matches) mais qui semble pratiquer le football un peu comme on s’entiche d’un hobby. Parfois décisif mais souvent peu concerné par le sort de son nouveau club, Obafemi Martins repense sans doute aux mésaventures et aux drames qui ont marqué sa vie en dehors des terrains. En 2005, alors qu’il évolue à l’Inter, un scandale éclate autour de son âge, puisque d’un coup d’un seul, la fédération nigériane le fait passer de 21 à 24 ans. Martins n’y est pour rien, mais il devient alors le symbole des éternels soupçons de falsification d’états civils.

Victime d’une attaque à main armée

Plus grave, en 2007, celui qui joue désormais à Newcastle, est victime d’une attaque à main armée tandis qu’il sort d’une station essence au Nigeria. Les coups de feu sifflent, mais le buteur sort indemne et traumatisé de cette agression. Faits divers, et gazole, toujours, un an plus tard, la mère du joueur fait partie de la dizaine de victimes qui décèdent lors d’une explosion d’un camion citerne en plein Lagos. De quoi donner envie de se concentrer sur d’autres priorités que le football.

Il a par ailleurs été sélectionné à 38 reprises avec le Nigéria pour 18 buts participant à une Coupe du Monde et trois Coupe d’Afrique des Nations. Il devrait d’ailleurs reprendre l’avion pour cette fois l’Afrique le 23 Mars pour disputer le match qualificatif à la Coupe du Monde contre le Kenya. En attendant, l’ancien compère d’Adriano à l’Inter (les fans des PES apprécieront) va rencontrer ses nouveaux coéquipiers aujourd’hui et préparer le match que les supporters des Sounders attendent particulièrement: « J’ai regardé les matches de Seattle pendant cette période de transfert difficile. Et voir ces supporters…. ils sont complètement fous ! ». Avant d’ajouter: « Ils aiment le football. je veux vraiment voir ce qui va se passer maintenant que je serai sur le terrain… ». Réponse certainement aujourd’hui pour ses grands débuts.

Et Martins est effectivement rentré en jeu...
Et Martins est effectivement rentré en jeu…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s