Archives du mot-clé Piquionne

Qui pourra stopper les Portland Timbers?

Lors de leurs deux premières saisons en MLS, les Portland Timbers s’étaient fait plutôt remarquer grâce à leurs supporters très présents, fidèles et démonstratifs ainsi qu’à leur propriétaire excentrique, Merritt Paulson. Mais ça, c’était avant.

Les bûcherons sont en pleine bourre. Avec la promenade de santé contre Colorado (3-0), cela fait désormais 15 matches qu’ils sont invaincus. Ils sont en tête à l’ouest, à égalité de points avec le Real Salt Lake. Impensable après la première journée de championnat et un nul contre New York chez eux (3-3). Lors de ce match, les hommes de Caleb Porter avaient scoré deux fois dans le temps additionnel après une prestation d’une tristesse absolue. Le week-end d’après, ils s’inclinaient contre Montréal toujours à domicile.

Depuis, Portland a impressionné la Ligue. Aucune équipe n’a pu le priver de points. Son parcours n’est pas pour autant parfait puisque des équipes en difficulté comme DC United, Chicago ou encore San José ont réussi à arracher le match nul. Paradoxalement, il a battu le Sporting Kansas City, le FC Dallas et le Houston Dynamo considérés comme les meilleures équipes de la conférence Ouest avec Los Angeles, qu’ils ont aussi battu il y a quelques jours.

12839891-essayLa question est maintenant de savoir jusqu’à quand cette série peut durer. Mercredi, c’est le FC Dallas qui tentera de stopper les Timbers. Actuellement en possession de la 4ème plus longue série de l’histoire de la MLS, ils doivent rester invaincus encore six fois pour battre le record de Colombus en 2004. Et la bonne nouvelle, c’est que Frédéric Piquionne est en forme. Déjà auteur d’un quadruplé en US Open Cup, le Français a encore marqué contre les Colorado Rapids. Pas forcément titulaire depuis le début de saison, il est en train de faire douter son coach. Aligné en attaque au côté de Darlington Nagbe et Rodney Wallace, il est de plus en plus à l’aise dans cette équipe et peut compter sur les passes de l’excellent Will Johnson pour briller dans les airs. La seule mauvaise nouvelle dans l’Oregon, c’est que Mikael Silvestre ne puisse plus contribuer à cette série depuis le mois de mai et une rupture des ligaments contre New England. Mais pas d’inquiétude, l’autre frenchie de Portland profite bien de sa convalescence dans l’Oregon.

Frédéric Piquionne, l’envie d’enfin réussir à Portland

Frédéric Piquionne a été très discret jusqu’à maintenant. Rentré en jeu lors du dernier match de Portland, il n’a pas encore vraiment pu briller. La faute aux démarches administratives qui l’ont empêché de se concentrer sur l’aspect sportif . Mais tout semble réglé et sa saison pourra donc réellement débuter samedi contre Colorado Rapids.

7758967642_frederic-piquionne-avec-portland-le-23-fevrier-2013L’attaquant néo-calédonien a rejoint Portland quelques heures avant le match contre Seattle, il y a dix jours. Il était à Paris toute la semaine pour régler les ultimes détails administratifs. Encore jet lagué, il avait été lancé dans les 20 dernières minutes de la partie à Seattle dans une arène hostile de 40.000 personnes qui accueillait dans le même temps sa nouvelle star Obefami Martins. 20 minutes durant lesquelles les Timbers ont souffert pour finalement arracher l’égalisation et ramener un point du CenturyLink Field Stadium (1-1).

« Le stade respirait l’atmosphère foot  » a confié cette semaine Piquionne, visiblement conquis par l’ambiance. Cette dernière a renforcé la décision du français de signer en MLS lui qui a déjà connu de tels climats dans les derbies rhodaniens (OL-ASSE). Le joueur a pu profiter d’un week-end libre, calendrier oblige, pour se reposer après avoir passé beaucoup de temps dans les aéroports. « C’est bien pour moi parce que la semaine dernière, j’étais lessivé !  J’ai eu un programme spécifique pour récupérer et je pourrai être au top samedi. En espérant le jouer. » L’attaquant pourrait être aligné d’entrée de jeu contre les Colorado Rapids.

Ballon de plomb en 2008…

Engagé en début de saison par les Timbers après avoir passé trois ans en Angleterre sans jamais convaincre les dirigeants de ses clubs (Portsmouth, West Ham et Doncaster), il arrive dans l’Oregon pour remplacer les attaquants Brent Richards et Bright Dike, tous deux blessés lors de l’avant-saison et out pour un bon paquet de temps. Il représente plus qu’une alternative avec son physique longiligne qui permettra aux Timbers de jouer autrement, à savoir plus plus haut grâce à sa faculté à conserver le ballon. Mais pour ça, il a besoin de la confiance de ses partenaires. Souvent raillé à Lyon pour ses trop nombreuses maladresses (élu ballon de plomb 2008 devant Ronald Zubar), le joueur a prouvé auparavant à Rennes, Saint-Etienne et Monaco qu’il pouvait être un top player. La concurrence lyonnaise ne l’a pas aidé à l’époque, (Benzema, Fred, Kader keita) pas plus que le climat délétère qui a sonné cette année là la fin de l’hégémonie des Gones en Ligue 1.

L’international français (il compte une seule sélection) est le second frenchie après Mikaël Silvestre à rejoindre Portland. Comme lui, il est passé par une période d’essai avant de signer. Il a reconnu que la présence de son compatriote a rendu les négociations plus faciles. Il pense avoir fait le bon choix: « C’est la meilleure chose pour moi de rester ici. Le coach ainsi que toute l’équipe ont été parfaits avec moi. J’ai toutes les raisons d’être heureux. J’ai 34 ans, je suis aux States, que demander de plus ? Mais je ne vais pas me la couler douce. Le coach attend beaucoup de moi ». Son rôle pour le moment est de soulager les attaquants Darlington Nagbe et Ryan Johnson. Le statut d’international jamaïcain de ce dernier permettra au Français certainement de débuter plusieurs matches. « Je pense que nous avons un bon groupe. Je peux aider l’équipe grâce à mes expériences vécues dans des grands clubs d’Europe. Même si j’ai 34 ans, mes jambes répondent toujours et je vais le prouver ». En attendant de devenir peut être un joueur clé, la saison de Fredéric Piquionne débute samedi.

Source MLSoccer.com